Samuel Champagne reçoit le Prix relève du CMCC – La Fabrique culturelle

Remise-prix-releve-cmcc-fabrique-culturelle-2016-web
De gauche à droite : Pascal Gervais, coordonnateur Télé-Québec Estrie/Montérégie, Jérémie Boudreault, artiste et représentante du jury, Samuel Champagne et Sylvain Massé. Photo : CMCC.

Le 17 mars dernier, lors d’un événement organisé par le Conseil montérégien de la culture et des communications (CMCC), l’écrivain Samuel Champagne, résident de La Prairie, s’est vu remettre le Prix relève du CMCC – La Fabrique culturelle. Ce prix, assorti d’un montant de 1000 $ et de la réalisation d’une capsule vidéo par La Fabrique culturelle, vient souligner l’excellence de son travail et l’appuyer dans la poursuite de son parcours artistique professionnel.

Samuel Champagne a fait ses études en littérature, du cégep au doctorat. Il s’est toujours intéressé aux histoires qui sortent de l’ordinaire. Transsexuel et homosexuel, il est vite préoccupé par l’absence de littérature où lui et ses pairs, particulièrement à l’adolescence, peuvent se reconnaître. Ce vide a été le déclencheur de toutes ses études et le stimule constamment dans son écriture.

À ce jour, il a publié trois romans pour adolescents, aux Éditions de Mortagne : Recrue, Garçon manqué et Éloi. Ces deux derniers traitent de transsexualité et furent les premiers romans de fiction pour adolescents sur cette question à être publiés au Québec.

Il est conférencier, entre autres, à l’Université du Québec à Trois-Rivières, chaque année, pour parler à de futurs enseignants de la littérature jeunesse et de ces sujets délicats; il est modérateur du forum D’un autre genre depuis trois ans et souvent invité à Médium Large, l’émission radiophonique de Catherine Perrin, à Ici Radio-Canada Première.

Audace et sincérité

« Samuel Champagne s’est distingué par son talent pour aborder, avec intelligence et fluidité, des sujets délicats, des thèmes importants, témoigne Jérémie Boudreault, artiste multidisciplinaire et productrice d’événements, membre du jury. Samuel ose ouvrir des portes fermées. Son travail, à la fois touchant et inspirant, contribue positivement à modifier l’opinion publique. »

Le jury a été frappé par l’impact qu’ont ses livres. Impliqué à la fois dans le milieu LGBT (Lesbiennes, gais, bisexuels et trans), auprès du grand public et des futurs enseignantes et enseignants, l’auteur aborde avec sincérité et audace les questions d’homosexualité, de transgenre et de transsexualité.

Visiblement très heureux de recevoir ce prix, Samuel Champagne a tenu à remercier les jeunes et les parents qui vont à sa rencontre dans les salons du livre auxquels il participe. « Je veux leur dire merci de m’approcher, de me raconter leurs histoires et de me dire que mes histoires ont changé quelque chose pour eux. »

 

Trois finalistes

Pour cette 11e édition, le CMCC a décidé de sélectionner des finalistes au Prix relève du CMCC – La fabrique culturelle. « Chaque année, c’était la même chose : plusieurs excellentes candidatures, mais une seule dont on entend parler… On voulait donner encore plus de visibilité à la jeune relève artistique professionnelle de la région! », explique Sylvain Massé, comédien et président du CMCC.

Les deux autres finalistes au Prix relève du CMC – La Fabrique culturelle sont Andy St-Louis, auteure-compositrice-interprète de Varennes et Chloé Beaulac, artiste en arts visuels, résidente de Longueuil.

Chloé Beaulac, finaliste
Chloé Beaulac, finaliste

La pratique artistique de Chloé Beaulac passe par le dessin, la sérigraphie, la peinture, l’installation, la sculpture et la photographie. Elle y communique sa perception des passages et des savoir-faire identitaire. Autobiographique, son travail s’effectue à partir de documentation propre à ses collections d’objets et ses souvenirs personnels, créant, par un processus de déconstruction-reconstruction, une iconographie et une histoire personnelle, qui prend souvent la forme de photo-roman ou de roman graphique éclaté.

Elle effectuait récemment une résidence d’artiste au Collège Notre-Dame-de-Lourdes à Longueuil; elle a participé à la dernière édition de la Foire d’art contemporain de Saint-Lambert, (La FAC); et les œuvres issues de son projet Destination : Nulle part, ont été présentées en février lors d’une exposition au Zocalo, centre d’artistes en art imprimé, à  Longueuil.

 

Andy St-Louis, finaliste
Andy St-Louis, finaliste

Andy St-Louis décrit son univers musical de pop-cabaret-sympathique. Ses chansons, tantôt burlesques, tantôt plus intimes, se font souvent qualifier de « rafraîchissantes ». Son spectacle, issu de son premier album du même titre, Petit bout de femme, est un voyage narré par ses compositions et des chansons du répertoire francophone, auxquelles elle ajoute sa touche de folie. C’est un voyage dans son univers : on y trouve des anecdotes, quelques frustrations, beaucoup d’autodérision, et même un peu de nostalgie.

Au cours de la dernière année, elle a fait des spectacles à Boucherville, Varennes, Contrecœur, Longueuil et plusieurs autres villes de la Montérégie et d’ailleurs au Québec. Elle a aussi fait du théâtre musical pour enfants dans des bibliothèques et des écoles primaires et CPE de la région. Également impliquée auprès des aînés, elle a donné un spectacle à la Maison des aînés de Varennes récemment. Avec sa musique, elle veut rendre le monde meilleur!

Le CMCC

Fondé en 1977, le CMCC a pour mission de regrouper et de mobiliser, dans un esprit de concertation, l’ensemble des personnes, physiques ou morales, établies en Montérégie qui exercent une activité professionnelle dans les domaines de la culture et des communications. L’organisme les représente et leur offre des services. Il fait la promotion de la culture et des communications et participe au développement culturel de la Montérégie.

À propos de La Fabrique culturelle

La Fabrique culturelle, une production de Télé-Québec, est la seule plateforme Web culturelle multidisciplinaire entièrement consacrée à la diffusion vidéo de la culture vivante au Québec, toutes disciplines et régions confondues. Cet extraordinaire outil de rayonnement du talent québécois est alimenté par les dix bureaux régionaux de Télé-Québec ainsi que par une centaine de partenaires du milieu culturel et des milliers de membres de la communauté. À ce jour, La Fabrique culturelle a diffusé plus de 4000 capsules vidéo, elle compte 2,5 millions de pages vues et elle a reçu 1,5 million de visites d’internautes provenant de partout au Québec.

Mot de remerciements de Samuel Champagne, écrivain, le soir de la remise du Prix relève du CMCC – La Fabrique culturelle.