Les valeurs avant la paye

Ces dernières semaines, j’héberge mon grand-bébé-frère. Nous avons une décennie de différence en âge. Pas besoin de vous dire que les discussions autour du souper sont passionnantes et animées… En particulier lorsque l’on aborde le marché de l’emploi.

J’ai réalisé que le besoin de faire sa part  et de participer au bien commun sont de véritables préoccupations pour les plus jeunes. Force est de constater qu’un emploi de « 9 à 5 », bien rémunéré, avec des avantages sociaux ne saura répondre à leur recherche du mieux-être pour soi et pour les autres. Plusieurs entreprises ont déjà réalisé qu’il était urgent de repenser le métro-boulot-dodo.

Donner un sens au travail

Qu’ils soient de la génération Z ou Y, les jeunes considèrent la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans leur prise de décision, autant lorsqu’ils consomment un produit ou un service, que lorsqu’ils cherchent un emploi. La RSE est un mécanisme qui a été développé afin de répondre aux nouvelles exigences qui consistent à exercer ses activités d’affaires de manière durable sur les plans économique, social et environnemental. Les entreprises qui s’impliquent dans leur communauté et qui, en facilitant l’engagement bénévole, permettent à leurs employés de faire leur part, recruteront de meilleurs talents.

Bénévolat appuyé par l’employeur

Par la mise sur pied d’un programme valorisant le bénévolat, l’entreprise propose une solution à la quête de sens et investit, par le fait même, dans le sentiment d’accomplissement de ses employés. L’implication bénévole est enrichissante et valorisante. Elle est également source de fierté. L’entreprise peut faciliter le bénévolat de ses employés de multiples façons, par exemple : en offrant une flexibilité d’horaire ou une banque d’heures pour l’engagement social; en remettant des dons en argent; ou en permettant à l’employé d’utiliser certains services ou ressources de l’entreprise au profit de la cause ou de l’organisme choisi.

Si vous souhaitez mettre en place un programme de bénévolat appuyé par l’employeur, sachez qu’il existe des ressources pour vous guider. Visitez le site Web de Bénévoles Canada benevoles.ca/bae.


Dans le cadre d’une entente avec le Courrier du Sud, Sabrina Brochu, agente de développement et de services aux membres à Culture Montérégie, et responsable du projet Arts Affaires Montérégie, publie chaque mois une chronique arts affaires. Avec la permission de l’hebdomadaire, nous les regroupons ici pour consultation. Bonne lecture!