«Quand tu as dit… Je me suis senti…»

J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec la comédienne de Longueuil Nathalie Baroud sur une forme intéressante de formation en milieu de travail : la simulation par le théâtre. Un jeu de rôle encadré par des professionnels des arts de la scène qui permet des mises en situation hyper-réalistes.

Nathalie a travaillé par le passé avec l’entreprise torontoise playsthatwork, une organisation qui offre des expériences théâtrales en entreprise comme outil de formation et d’intervention. Elle a accepté de me partager son expérience.

Jeu de rôle dans une banque

Une institution bancaire souhaite évaluer l’efficacité des outils de communication développés afin de mieux servir sa clientèle. L’objectif du jeu de simulation mis en place par playsthatwork est de fournir une rétroaction sur les outils. Des comédiens professionnels sont engagés pour incarner les clients en mettant l’accent sur les différents types de personnalité que peuvent rencontrer les gestionnaires et conseillers financiers. L’exercice de simulation se termine avec le partage du ressenti de l’acteur : «Quand tu as dit… Je me suis senti… ». Travaillant avec les émotions pour construire leur personnage, les acteurs ont une sensibilité et une perspective de l’intérieur qui est inhérente à leur métier. Ils ont donc la capacité à reconnaître, comprendre et raisonner les émotions vécues.

Du théâtre pour la vraie vie

Les applications de l’apprentissage comportemental par le théâtre sont nombreuses. Cette méthode donne d’excellents résultats dans divers contextes : la fusion d’entreprises, le service à la clientèle, la rétention d’employés, les relations interpersonnelles, la gestion de crise, le développement des habiletés de négociation, l’écoute active et la communication.

Le théâtre permet de raconter une histoire en action. En intégrant les employés à cette histoire, ils apprennent par l’exemple et dans l’expérience. L’entreprise profite alors d’une technique de formation à la fois ludique et efficace qui permet aux employés de mettre en application de façon concrète les apprentissages. De plus, les jeux de rôle favorisent le développement de compétences comme l’intelligence émotionnelle, une qualité de plus en plus recherchée dans le milieu des affaires.

Dans le cadre d’une entente avec le Courrier du Sud, Sabrina Brochu, agente de développement et de services aux membres à Culture Montérégie, et responsable du projet Arts Affaires Montérégie, publie chaque mois une chronique arts affaires. Avec la permission de l’hebdomadaire, nous les regroupons ici pour consultation. Bonne lecture!