Ambitions et espoirs d’une nouvelle année

L’année 2017 aura été particulièrement éprouvante et tumultueuse pour le milieu culturel avec un quatrième changement de ministre de la Culture en quatre ans, le report du lancement de la Politique culturelle, les frasques de Mélanie Joly autour de la « taxe Netflix », les dossiers de harcèlement et la menace qui plane sur les sorties culturelles en milieu scolaire. Rare point positif, ces difficultés, voire ces crises, ont créé une solidarité et une mobilisation du milieu culturel sans précédent, engendrant du même souffle la création de plusieurs coalitions, comités nationaux, pétitions, sorties médiatiques concertées, etc.

Sous le signe de l’engagement

L’année 2018 s’annonce dans la même veine, les enjeux et les chantiers de 2017 devant être poursuivis et pour certains, espérons-le, menés à terme. C’est le cas du lancement de la Politique culturelle du Québec et de son plan d’action. Nous l’attendions avec grande impatience l’automne dernier, comme promis par l’ex-ministre de la Culture, Luc Fortin. Toutefois, la nomination d’une nouvelle ministre en octobre, Marie Montpetit, a entraîné son report au mois de mars ou avril, soit près de quatre ans après sa mise en branle par une autre ex-ministre de la Culture, Hélène David. Un dossier que nous suivons avec une grande attention et sur lequel nous tâchons d’être proactifs. Rappelons que Culture Montérégie est engagé au sein du comité directeur de la Coalition, la culture le cœur du Québec et du comité de formation et de prévention pour contrer le harcèlement sous toutes ses formes en milieu de travail.

Rencontres, chantiers et défis

Pour Culture Montérégie, l’année 2018 commence sur les chapeaux de roues! Le 18 janvier, le comité muséologie de Culture Montérégie organise, à la Maison nationale des Patriotes, une première rencontre de réseautage. La semaine suivante, toute l’équipe se déplacera à Victoriaville pour participer au Grand Rendez-vous des conseils régionaux de la culture; une première dans l’histoire des CRC! Nous travaillons également, en collaboration avec la Direction de la Montérégie du MCC et de Québec Numérique, à concocter une journée autour des enjeux et des possibilités du numérique. Le chantier autour de l’éveil culturel des tout-petits devrait nous occuper de même que celui de la citoyenneté culturelle des jeunes pour lesquels plusieurs projets sont en gestation. Nous sommes, entre autres, en attente de financement pour lancer une vaste étude sur les habitudes culturelles des jeunes en région. Le volet art-affaires ne sera pas en reste avec la mise en place de plusieurs actions, dont le démarrage d’une cohorte de codéveloppement. Et, à surveiller sous peu, le dévoilement de l’édition 2017 de l’étude sur le financement de la culture en Montérégie.

Bref, 2018 ne manquera pas de défis ni d’occasions de rencontres. Espérons que nos actions régionales et nationales soient porteuses. Comme je l’écrivais dans un billet précédent, le milieu culturel est au bord du gouffre et a un besoin criant de ressources. Puisse le gouvernement entendre les nombreuses voix qui se sont levées et, fort de sa nouvelle Politique culturelle, en profiter pour augmenter massivement le budget consacré à la culture. L’année 2018 pourrait devenir une année historique.

Franck Michel
9 janvier 2018

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *