25 ans à faire découvrir 5000 ans d’histoire

En 2011, [Pointe-du-Buisson/Musée québécois d’archéologie->http://www.pointedubuisson.com/] célèbre un quart de siècle à partager et à faire aimer l’archéologie à un large public. Au cours de la prochaine année, le passé aura un futur prometteur alors que le Musée québécois d’archéologie proposera des installations inédites avec l’appui de partenaires majeurs. Le Musée s’est longuement préparé tout au long de la dernière année afin de proposer des nouveautés et d’affirmer sa participation à la diffusion de l’archéologie.

Inauguré en 1986, soit près de 40 ans après les premières fouilles archéologiques, le Musée est reconnu dans le Nord-Est du continent pour sa collection de référence. Il est un espace exceptionnel composé de 17 sites archéologiques en forêt, où ont été découvert plus de 2 millions d’objets. Son statut de première École de fouilles accréditée au Québec et les multiples recherches scientifiques ayant été menées sur Pointe-du-Buisson ont permis de mieux comprendre la préhistoire des lieux, qui remonte à pas moins de 5000 ans. Depuis son ouverture au public il y a 25 ans, le Musée québécois d’archéologie a vécu maints changements, tous les plus bénéfiques les uns que les autres, les derniers ayant eu lieu tout récemment.

{{DEUX PARTENAIRES MAJEURS SALUÉS}}
_ Ces améliorations stratégiques sont principalement dues à deux grands partenaires de choix, que le Musée saluent; la Ville de Beauharnois, qui a offert un appui financier au cours des dernières années avec des investissements de plusieurs centaines de milliers de dollars ainsi que le Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Ces investissements se reflètent dans les superbes rénovations effectuées à l’automne 2010 et qui seront dévoilées officiellement cet été.

{{DES NOUVEAUTÉS AU MUSÉE}}
_ Pour ses 25 ans, le Musée québécois d’archéologie dévoile de grandes nouveautés, grâce à la collaboration de la Caisse populaire Desjardins Beauharnois et du CLD Beauharnois-Salaberry. Ces deux institutions offrent leur soutien financier dans deux projets distincts, qui permettront de démocratiser la culture archéologique, de créer un important sentiment d’appartenance local tout en renforçant le sentiment de fierté régionale. Ces grandes collaborations conduiront également à un meilleur développement à long terme de l’institution en plus de permettre une première dans les 25 années de l’histoire institutionnelle de Pointe-du-Buisson.

{{DES CHASSEURS DE BALEINES AU MUSÉE GRÂCE À DESJARDINS}}
_ La Caisse populaire Desjardins Beauharnois devient le commanditaire exclusif du programme d’expositions temporaires du Musée québécois d’archéologie, qui exploreront différents thèmes en archéologie. La première exposition issue de ce partenariat prendra place dès ce printemps et aura pour sujet Les Basques : chasseurs de baleines. Cette dernière donnera l’occasion de mieux faire connaître ces pêcheurs téméraires venus d’Europe il y a des centaines d’années et qui ont laissé d’importantes traces matérielles de leur présence au large du Saint-Laurent. Les Basques : chasseurs de baleines s’inscrit dans un programme d’expositions temporaires, qui seront dorénavant présentées au Pavillon d’interprétation du Musée.

{{OUVERTURE À L’ANNÉE GRÂCE AU CLD BEAUHARNOIS-SALABERRY}}
_ Le CLD Beauharnois-Salaberry apporte également son appui financier, en offrant l’opportunité au Musée d’ouvrir à l’année et de mettre en valeur l’archéologie sur 4 saisons. En effet, il sera maintenant possible de visiter les installations de Pointe-du-Buisson/Musée québécois d’archéologie de janvier à décembre et de vivre une offre muséale diversifiée en lien direct avec la mission de l’institution. Cette subvention a rendu possible la réalisation de bornes numériques au Pavillon d’accueil, en plus d’une projection multimédia inédite. Les bornes numériques permettront de présenter les coulisses de l’archéologie et de visiter de manière autonome le Musée (en plus de diffuser deux contenus différents, respectivement en basse et en haute saison). Le Musée désire ainsi bonifier sa participation au tourisme régional en toute saison, en proposant une institution muséale ouverte à l’année.

{{UN MUSÉE OUVERT À L’ANNÉE : UN POSITIONNEMENT TOURISTIQUE}}
_ Afin de mieux servir le public, le Musée et la boutique-cadeaux seront donc ouverts : du mardi au vendredi (toute l’année), les week-ends de juin, juillet, août ainsi que les dimanches de septembre et octobre. Les heures d’ouvertures pour le Musée et la boutique-cadeaux sont de 10h à 17h. Dans le cadre du 25e anniversaire, les visiteurs qui auront effectué une visite au cours de l’hiver bénéficieront d’un rabais de 25% lors d’une seconde visite en 2011. De plus, pour célébrer la 46e finale des Jeux du Québec dans la région, le Musée sera exceptionnellement ouvert les fins de semaines lors des jeux, soit les 26 et 27 février et les 5 et 6 mars.

De novembre à mai, les visiteurs pourront en apprendre davantage sur l’archéologie grâce aux nouvelles bornes numériques, avoir un accès aux expositions permanentes, participer aux activités de la programmation culturelle et remonter le temps grâce au tout nouveau multimédia {Sous vos pieds reposent 5000 ans d’histoire}. Ce multimédia, tout en son et images, retrace l’histoire cinq fois millénaire de Pointe-du-Buisson. Naturellement, pendant l’été, le public pourra participer aux capsules d’animation, aux activités de la programmation culturelle, visiter les expositions permanente et temporaire et devenir archéologue d’un jour pendant les fouilles archéologiques publiques. Les camps de vacance et de jour sont également de retour.

{{À VENIR}}
_ Dans le cadre des festivités entourant le 25e anniversaire du Musée québécois d’archéologie, des nouveautés seront dévoilées au cours des prochains mois. Citons par exemple la création d’une borne commémorative par le public, composée de photographies anciennes ou récentes, illustrant leurs souvenirs de Pointe-du-Buisson… et bien sûr, l’inauguration officielle des bâtiments. C’est à suivre en 2011.