Appel de dossiers – LES JARDINS RÉINVENTÉS de la Saint-François – Maison des arts et de la culture de Brompton

Volet extérieur Les Jardins réinventés & Volet intérieur

Les artistes sont invités à soumettre un projet pour la réalisation d’une installation in situ extérieure en lien avec la thématique Mémoire éphémère.

Une réalisation de la Maison des arts et de la culture de Brompton www.maculturebrompton.com

Informations importantes

Contenu du dossier pour le volet extérieur et le volet intérieur

  • Description du projet en lien avec la thématique Mémoire éphémère (PDF, maximum 1 page)
  • Un ou plusieurs croquis du projet (JPEG***Seulement pour le volet extérieur)
  • Curriculum vitae artistique et démarche artistique générale (PDF)
  • 10 photographies numériques (JPEG) de vos réalisations antérieures (Volet extérieur : installation (in situ), en land art ou art éphémère / Volet intérieur : 10 photographies d’oeuvres récentes)
  • Tout autre document pertinent (Optionnel : dossier de presse, article, opuscule, etc.)
  • Veuillez spécifier dans l’objet de vos communications si vous déposez votre candidature pour le volet extérieur ou intérieur

Aucun montage PowerPoint ne sera accepté

Cachet et frais divers

La Maison des arts et de la culture de Brompton offre un cachet aux artistes sélectionnés, la réalisation des outils promotionnels ainsi que l’organisation d’un vernissage d’envergure.

Date limite de dépôt des dossiers

10 avril 2017 (le sceau de la poste ou la date du courriel faisant foi)

Faire parvenir votre dossier

* Vous avez le choix d’envoyer votre dossier par courriel ou par la poste. Si votre dossier est envoyé par la poste, n’oubliez pas de joindre tous vos documents également sur un cédérom en format PDF et JPEG.

Par courriel : info@maculturebrompton.com

(***Veuillez nous contacter si vous ne recevez pas un accusé de réception dans les 48 heures***)

Par la poste :

Maison des arts et de la culture de Brompton
1, rue Wilfrid-Laurier
Sherbrooke (Québec) J1C 0P3

N.B. *** Veuillez noter que les dossiers ne seront pas retournés

Le comité de sélection rendra sa décision d’ici mai 2017. Pour informations additionnelles, bien vouloir communiquer avec: Maude Charland-Lallier, directrice, par téléphone ou par courriel : 819 846-1122 ou info@maculturebrompton.com

Une réalisation de la Maison des arts et de la culture de Brompton www.maculturebrompton.com

Thématique 2017

10ème édition des Jardins réinventés

MÉMOIRE ÉPHÉMÈRE

Il y a de ces lieux comme le parc de la Rive qui par leur riche patrimoine historique et culturel, invitent à la rencontre entre l’Être et le Temps. La thématique de la mémoire était toute désignée pour souligner les 10 ans de l’évènement Les Jardins réinventés de la Saint-François, 10 ans d’enracinement et de croissance. Mémoire éphémère réfère concrètement à la nature éphémère de cet événement in-situ où chaque installation fait référence à la mémoire physique, symbolique ou encore historique du lieu. L’œuvre n’est là que pour un temps, le temps d’une rencontre entre la mémoire de l’œuvre et celle du visiteur.

Activité biologique et psychique permettant d’emmagasiner, de conserver et de restituer des informations, la mémoire est considérée comme un lieu abstrait où viennent s’inscrire les faits. La réminiscence de données passées s’étend sur une infinité de plans (scientifique, politique, sociale, médiatique, etc.) et peut être observée à l’échelle individuelle ou collective. La mémoire prend alors plusieurs formes (mémoire sélective, olfactive, auditive, tactile, à court et long terme, photographique, fictive, fabriquée, fragmentée, construite).

À l’ère des solutions de géolocalisation et des médias sociaux où chaque action est traçable, est-il vraiment plus simple de se souvenir ? Est-ce que ces dispositifs, capables d’enregistrer et de conserver les données, pourront un jour nous renvoyer une image aussi riche que celle de notre propre mémoire ? Comment arriver à capter et transmettre la mémoire d’un lieu, d’un événement, d’un instant? Qu’en est-il de la perte de mémoire liée à l’âge, aux traumatismes, aux expériences scientifiques controversées ? Comment arriver à transmettre la mémoire immatérielle de notre patrimoine oral ? Comment oeuvrer à la préservation de la mémoire collective ? Ce sont là autant de questions que soulève la thématique estivale.

La Maison des arts et de la culture et le parc de la Rive sont des lieux empreints d’histoire (naturelle, culturelle et industrielle). Ainsi, le thème de la mémoire s’inspire de cette réalité et ouvre sur différentes avenues reliées tant à l’univers des arts visuels qu’à celui de l’histoire et du patrimoine. Nous vous invitons à vous inspirer de ces différentes sphères. Vous pouvez consulter ce lien pour connaître la trame historique du site extérieur de la Maison des arts: http://bit.ly/2mqyLBp