Balados

Émission 1 Le financement participatif — diffusée le 8 avril

Invitée : Elsie Lefebvre, directrice La Ruche Grand Montréal
Lien pour écoute : https://soundcloud.com/user-415463939/emission-1-le-financement-participatif

Le financement participatif pour un projet constitue à la fois une étude de marché, un moyen de recueillir des fonds et un levier pour obtenir un soutien additionnel des entreprises privées et des instances publiques. Il est aussi une occasion de mobiliser une communauté autour de l’organisme. Marche à suivre, conseils et clés de succès seront abordés dans ce balado.

Émission 2 L’économie sociale et les obligations communautaires — diffusée le 9 avril

Invités : Mélanie Rheault, coordonnatrice du Pôle de l’économie sociale de l’agglomération de Longueuil et Mario Fortin, président-directeur général des Cinéma Beaubien Cinéma du ParcCinéma du Musée
Lien pour écoute : https://soundcloud.com/user-415463939/emission-2-leconomie-sociale-et-les-obligations-communautaires

Les organismes culturels sont formés sous le statut légal d’organisme à but non lucratif. En offrant des biens et des services, ces OBNL sont aussi des entreprises d’économie sociale. Ce balado offre une nouvelle perspective sur l’entrepreneuriat en culture. On y parlera également d’un outil de financement trop peu connu, soit les obligations communautaires.

Émission 3 Développement d’une offre marchande — diffusée le 10 avril

Invité : Philippe Larose Cadieux, directeur créatif et cofondateur d’ARTBOX, une agence de marketing à impact social, et également artiste numérique.
Lien pour écoute : https://soundcloud.com/user-415463939/emission-3-developpement-dune-offre-marchande

Les pratiques commerciales semblent entrer en conflit avec la démarche artistique des créateurs et la mission des organismes culturels. Ce balado tentera de donner des moyens de concilier mission, vision et valeurs avec l’accroissement de la part de revenus autonomes par la diversification des activités marchandes.

Émission 4 La philanthropie en culture — diffusée le 11 avril

Invitée : Karla Étienne, interprète, enseignante et directrice adjointe chez Zab Maboungou/Compagnie Danse Nyata Nyata
Lien pour écoute : https://soundcloud.com/user-415463939/emission-4-la-philanthropie-en-culture

Selon Statistiques Canada, seulement 20 % des organismes culturels ciblent tous les types de donateurs, tandis que la grande majorité (88 %) vise principalement les entreprises privées. Karla Étienne partage son expérience sur les débuts des activités philanthropiques à la Compagnie de Danse Nyata Nyata et comment elle a réussi à instaurer une culture philanthropique au sein de l’organisme par de petites actions qui prennent en compte tous les types de donateurs.

Émissions 5 Les communications et le marketing dans le secteur culturel diffusée le 12 avril

Invitée : Thérèse David, formatrice, conférencière, consultante et chargée de cours dans le domaine des communications
Lien pour écoute : https://soundcloud.com/user-415463939/emission-5-les-communications-et-le-marketing

Sans une stratégie de communication et de marketing efficace, il est difficile pour un artiste ou un organisme culturel de consolider sa position auprès de ses partenaires publics, privés et de sa clientèle cible. L’émission 5 aborde le processus marketing, les marques, les relations de presse, le plan de communications et les médias sociaux.

Émission 6 La commandite diffusée le 12 avril

Invitée : Thérèse David, formatrice, conférencière, consultante et chargée de cours dans le domaine des communications
Lien pour écoute : https://soundcloud.com/user-415463939/emission-6-la-commandite

Le lien culture-affaires débute souvent par une demande de commandite. La compétition est féroce dans ce domaine et les organismes culturels doivent y être bien préparés et outillés. L’émission 6 présente les bases de la commandite et répond de façon concrète aux questions les plus couramment posées sur le plan de commandite, l’activation de commandite et l’approche du milieu des affaires.

Cette série en baladodiffusion a été produite en partenariat avec l’entreprise Les productions du garde-robe.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.