Créer l’engagement

Je réfléchis, depuis un certain temps, aux moyens de créer l’engagement. La mobilisation citoyenne est un enjeu important pour le développement des organismes à but non lucratif de plusieurs secteurs, dont la culture, et ce, particulièrement en région.

Culturat : une mobilisation réussie

Crédit photo : Christian Leduc
Crédit photo : Christian Leduc

La région de l’Abitibi-Témiscamingue fait des envieux, moi la première, avec le succès retentissant de leur campagne de mobilisation citoyenne, CULTURAT. Une vaste démarche qui « vise à faire de l’identité, des arts et de la culture un pôle de développement majeur dans la région ».  Coordonnée par Tourisme Abitibi-Témiscamingue en collaboration avec le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue, CULTURAT rassemble plus de 90 % de la population, issue de 54 municipalités, 7 conseils de bande et 17 organismes qui ont tous signé une charte de participation. En plus de ces acteurs clés, les commissions scolaires, les entreprises et les citoyens sont également sollicités.

Les objectifs de la démarche sont louables : améliorer la qualité de vie des citoyens, augmenter le sentiment d’appartenance et la fierté, et rendre la région plus attrayante autant pour la main-d’œuvre, que pour les investisseurs et les touristes.

Pour assurer la participation de chacun, une liste de dix gestes est proposée à chaque milieu et suggère des actions adaptées à sa réalité. Pour le milieu des affaires, cette liste comprend, par exemple, l’acte d’embellir son lieu de travail avec de l’art, devenir mécène ou s’impliquer comme commanditaire, et participer à la promotion de CULTURAT.

« Montérégissons-nous »

La Montérégie pose un défi supplémentaire de mobilisation par le nombre impressionnant d’interlocuteurs qui la composent : 177 municipalités, 14 municipalités régionales de comté (MRC), une agglomération, deux réserves amérindiennes et 19 chambres de commerce. À la genèse de CULTURAT, il y a une Table de concertation régionale en tourisme culturel dont les démarches ont mené au constat que « la culture est la source mobilisatrice d’une collectivité et un outil de rapprochement des peuples ». En juin dernier, quand Tourisme Montérégie a proposé le slogan Montérégissons-nous, j’ai réalisé que nous étions plusieurs à rêver d’une vision unifiée de notre région. Il reste à convaincre les leaders de chaque secteur (culturel, affaires, touristique, politique…) qu’il est possible d’unir nos forces, avec un même objectif, tout en respectant nos spécificités.

Dans le cadre d’une entente avec le Courrier du Sud, Sabrina Brochu, agente de développement et de services aux membres au CMCC et responsable du projet Arts Affaires Montérégie, publie chaque mois une chronique arts affaires. Avec la permission de l’hebdomadaire, nous les regroupons ici pour consultation. Bonne lecture!