La ministre St-Pierre annonce un accord de principe pour la création d’un centre de recherche et de création unique au Canada

La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, annonce un accord de principe avec l’entreprise culturelle Par B.L.eux dans lequel le gouvernement du Québec réserve une somme maximale de 2 055 782 $, ce qui représente plus de 60 % du coût total du projet estimé à 3 336 500 $. {{Cette aide financière permettra la mise en place du Centre international de recherche et de création en danse et arts connexes (CIRC) dans la région de Brome-Missisquoi.}}

«Ce grand chantier culturel, unique au pays, comprend notamment l’aménagement de lieux d’hébergement pour artistes en résidence et la construction d’un vaste studio pourvu d’équipements à la fine pointe des arts chorégraphiques. Je suis fière d’appuyer le projet de Centre international de recherche et de création en danse et arts connexes qui contribuera, j’en suis persuadée, au développement économique de la région», a fait savoir la ministre St-Pierre.

Le CIRC offrira des ateliers donnés par des formateurs d’avant-garde ainsi que des résidences de création pour artistes étrangers et artistes d’entreprises culturelles émergentes. De plus, le centre international proposera un service d’encadrement auprès de la relève et mettra en place un symposium international. La mission du CIRC sera de créer un vaste réseau d’échanges culturels à vocation internationale voué au renouvellement des tendances artistiques dans les arts de la scène, grâce à un ensemble d’activités de création et de formation.

«Ce projet de l’entreprise Par B.L.eux réaffirme le leadership en matière culturelle de la région tout en étant un moteur important au développement économique dans Brome-Missisquoi» a ajouté monsieur Pierre Paradis, député de Brome-Missisquoi.

Fondée en 1996 sous la direction artistique de M. Benoît Lachambre, l’entreprise culturelle Par B.L.eux jouit d’une reconnaissance internationale pour sa recherche et sa création en danse. Elle favorise les échanges interculturels et multidisciplinaires et s’engage socialement afin d’offrir un milieu propice qui encourage l’émergence de nouveaux talents.

L’aide financière sera versée en vertu du Plan québécois des infrastructures, rendu public en novembre 2007. Rappelons que le volet culturel de ce plan entraînera des investissements de 1,2 milliard de dollars jusqu’en 2013. Grâce à la participation des partenaires, il devrait générer des investissements globaux évalués à plus de 2 milliards de dollars. Ces nouvelles sommes vont permettre au Ministère d’accueillir un plus grand nombre de projets dans le cadre de ses programmes courants et de contribuer plus particulièrement, comme par l’investissement annoncé aujourd’hui, au rayonnement des villes et des régions partout au Québec.