La sixième édition de la Soirée Ès Arts à St-Jean-sur-Richelieu

C’est sous la thématique de James Bond que s’est déroulée la sixième édition de la Soirée Ès Arts, le mercredi 30 novembre, au Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean. Une soirée flamboyante à la hauteur du dynamisme et de l’excellence culturelle de la région au cours de laquelle quatre prix ont été attribués afin de reconnaître le travail des gens qui oeuvrent sur les planches de la vie culturelle.

Ainsi, le PRIX RÉVÉLATION, décerné en collaboration avec le journal Le Canada Français et accompagné d’une bourse de 500 $, a été remis à {{Jeffrey Piton}}. Cet auteur-compositeur-interprète, dont le style est un mélange de pop-rock et de folk, a su charmer un vaste public de la région, du grand Montréal et même des États-Unis au cours des derniers mois. En début d’année, il participe au concours Canadian Radio Star, dont il a été l’un des trois finalistes sélectionnés parmi 250 candidats de la région montréalaise. Cet honneur lui a permis de décrocher une entente avec la renommée boîte de production 9e Vague qui l’amène à parcourir le Québec avec le Pascale Picard Band. C’est en juillet dernier qu’il a lancé son tout premier album et ses chansons connaissent un grand succès sur YouTube et iTunes.

Le PRIX HOMMAGE, décerné par la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, a été remis à {{Gilles Roy}}. Celui-ci a vigoureusement contribué à l’épanouissement du domaine musical, tant envers le Choeur du Richelieu qu’auprès des différents projets de chorales et d’harmonies qu’il a dirigées tout au long de sa carrière. Ainsi, il assume la direction de l’Union musicale d’Iberville dans les années 70, du Cercle philharmonique de Saint-Jean-sur-Richelieu, de 1977 à 1980, et hérite du Choeur du Richelieu en 1979 dont il assure la direction pendant trois décennies, soit jusqu’en 2008. Il est encore aujourd’hui à la barre de la Chorale Saint-Athanase. Les gens qui parlent de Gilles Roy le décrivent comme étant un « musicien voué à son art et à l’excellence du Choeur du Richelieu ». C’est ce qui fait de lui une personne reconnue et estimée à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le PRIX PARTENARIAT, remis en collaboration avec la M.R.C du Haut-Richelieu, a été décerné à la {{Rôtisserie Le Coq Rapide}} de Saint-Jean-sur-Richelieu. Monsieur Pascal Benny, lors de son discours de remerciement, a affirmé que « Les arts sont importants dans l’équilibre d’une société. Tout d’abord pour notre bien-être car, lorsque nous plongeons dans cet univers, notre quotidien fait place à l’imaginaire et au rêve ce qui nous transporte dans un autre monde avec une sensation de bien-être. De plus, l’art c’est notre histoire qu’il faut garder toujours vivante. Cette histoire doit traverser les temps pour que l’on puisse la faire vivre de génération en génération ». Depuis 10 ans, l’entreprise soutient financièrement l’événement bien connu Rencontre des arts. Au fil des années, l’implication financière de l’entreprise est devenue la plus importante, ce qui lui concède le titre de partenaire Platine. L’entreprise s’engage aussi auprès de la SPEC en tant que présentateur de la série Les grandes sorties qui présente des spectacles musicaux d’envergure, comme partenaire financier lors de la rénovation du Théâtre des Deux Rives et comme acheteur de publicité dans L’Entracte.

Enfin, le PRIX PASSEUR CULTUREL, remis en collaboration avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, a été remis à {{Pierre Lavigne}}. Dès sa sortie de l’école des Beaux-Arts de Montréal, monsieur Lavigne a endossé le métier de professeur d’arts plastiques. Il a consacré 36 ans de sa vie à l’enseignement, dont les dernières années à titre de directeur adjoint de l’école Beaulieu. Il n’a jamais cessé de mettre à profit sa créativité et celle de ses étudiants pour réaliser des petits miracles avec des moyens bien maigres. En plus de développer chez ses étudiants une vision de la vie où rien n’est impossible, il a alimenté l’esprit critique d’un bon nombre de citoyens par ses caricatures hebdomadaires dans le Journal le Canada Français : de 1982 à 1991, il a réalisé 450 caricatures souvent inspirées par les politiciens de l’époque. Enfin, il est encore aujourd’hui un fervent bénévole auprès de divers organismes culturels.

Le spectacle offert, conçu et mis en scène pour une deuxième année consécutive par Patrick David Campbell et Éric Gaudreau du Théâtre du Bahut, a su divertir les invités. Une soirée à la saveur des aventures de James Bond où les acteurs culturels de la région ont été mis en valeur par l’entremise des différents personnages cinématographiques.

Aussi, chacun des quatre lauréats a reçu une oeuvre unique et adaptée, créée par l’artiste Gilles Payette. Possédant un atelier à Saint-Sébastien, plusieurs de ses oeuvres font partie de collections privées et publiques et son travail est représenté dans plusieurs galeries à travers l’Amérique et l’Europe.

Les organisateurs de l’événement, soit la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, la M.R.C. du Haut-Richelieu, le comité culturel du Conseil économique du Haut-Richelieu, la Société pour la promotion d’événements culturels du Haut-Richelieu (SPEC), Tourisme Saint-Jean-sur-Richelieu et région et la Chambre de commerce du Haut-Richelieu vous donnent rendez-vous l’an prochain pour la 7e édition de la Soirée Ès Arts.