Les lauréats des Grands Prix du livre de la Montérégie 2018

L’Association des auteurs de la Montérégie remettait, mercredi 16 mai, ses Grands Prix du livre de la Montérégie.

La lauréate du Prix Arlette-Cousture est Karoline Georges avec De synthèse publié en 2017 aux éditions Alto.

Ce prix est décerné annuellement par l’AAM à l’auteur(e) d’un roman, d’un récit littéraire ou d’un recueil de nouvelles.

De gauche à droite: Madame Julie-Anne Cimon, attachée politique de la députée de Marie-Victorin Catherine Fournier; Mathieu Blais, finaliste; Linda Amyot, présidente de l’AAM; Karoline Georges, lauréate, et Hugo Desgens, attaché politique de la députée de Taillon, Diane Lamarre.

Le jury a vu en De synthèse « une métaphore résolument contemporaine sur le désir de s’effacer et celui d’exister. On assiste chez la fille à la création d’une femme-image parfaite dans un univers virtuel et, en parallèle, à la dégénérescence de la mère en fin de vie. Un traitement unique, à la fois poétique et chirurgical, froid et touchant. »

Karoline Georges n’en est pas à ses premières armes. Elle a publié sept œuvres littéraires, dont Sous béton (Alto), finaliste au Prix des libraires du Québec 2012, qui paraîtra cette année chez Folio SF. Après des études de cinéma (UQAC) et d’histoire de l’art (UQAM), Karoline Georges amorce une démarche artistique multidisciplinaire où se côtoient la vidéo, l’art audio, la photographie, la littérature et, plus récemment, la modélisation 3D. Elle a reçu en 2006 le Prix Relève du Conseil Montérégien de la Culture et des Communications – aujourd’hui Culture Montérégie -, et en 2012 le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Jury du prix Arlette-Cousture :

Luc Brouillard, technicien en documentation à la Bibliothèque municipale Le Vaisseau d’or de Saint-Philippe; Marie Clark, deux fois lauréate pour ses romans aux Grands Prix du livre de la Montérégie;  France Martin, jusqu’à tout récemment libraire à Joliette.

Le lauréat du Prix Bernadette-Renaud est Jean-François Sénéchal avec Le Boulevard publié en 2017 chez Leméac Éditeur.

Ce prix est décerné de façon bisannuelle par l’AAM à l’auteur(e) d’une œuvre adressée à la jeunesse (roman, nouvelle, récit, conte ou poésie).

Commentaire du jury : «Le boulevard, c’est indiscutablement (notre) coup de cœur. Dès les premières pages, on est captivé par l’intensité de ce récit bouleversant. L’auteur joue habilement des émotions, et on s’attache fortement à un personnage central d’une magnifique candeur. Une histoire originale, ancrée dans le réel, dure mais toute en nuances, écrite dans un style remarquable.»

De gauche à droite : Madame Julie-Anne Cimon, attachée politique de la députée de Marie-Victorin Catherine Fournier, Marie-Josée Soucy, finaliste, Jean-François Sénéchal, lauréat, Linda Amyot, présidente de l’AAM, Caroline Auger, finaliste et Hugo Desgens, attaché politique de Diane Lamarre, députée de Taillon.

Jean-François Sénéchal, récipiendaire l’an dernier de notre prix pour album Philippe-Béha, a également reçu le Prix Adolecteurs pour Le boulevard dont la suite, Au carrefour, paraîtra à l’automne 2018.  Finaliste à quelques reprises au Prix jeunesse des libraires du Québec et au Prix du Gouverneur général, il a été honoré tout récemment du prix Joseph-S. Stauffer décerné à un auteur émergent ou à mi-carrière pour son œuvre prometteuse par le Conseil des arts du Canada. Chez Leméac, l’écrivain a aussi publié La mémoire des Ombres, Le cri de Léa (2012) et Feu (2014).  Les albums L’enquête secrète de la ruelle (2015) et L’enquête secrète du trésor perdu (2017) sont parus aux éditions Jules la Mouche.

Jury du prix Bernadette-Renaud :

Sylvie Brien, auteure jeunesse hors Montérégie; Nadia Collard, libraire à L’intrigue de Saint-Hyacinthe; Caroline Turgeon, bibliothécaire jeunesse à la Bibliothèque Le Survenant de Sorel-Tracy.

Le Grand Prix du livre catégorie Tout-petits a été remis à Pierrette Dubé avec Un camion! Quel camion?

Le jury a trouvé que le texte de madame Dubé couvre tous les âges, pique la curiosité en faisant connaître différentes villes du Québec, et réussit, chemin faisant, à jouer sur les sonorités. Enfin, cette histoire de camion mène le lecteur à un dénouement inattendu.

Pour Pierrette Dubé, il s’agit d’une énième reconnaissance de son talent, elle qui a publié une trentaine d’albums jeunesse à ce jour, dans diverses maisons d’édition.

De gauche à droite: Monsieur Lucien Lavallière, président du Fonds des Œuvres du Club Richelieu de Saint-Lambert; Simon Fortin, fils de Pierrette Dubé, absente (1er prix); Josiane Arsenault Dubé (3e prix); Mélina Proulx, (2e prix); Brigitte Lépine, jurée et présidente du C.A. de la Corporation de la Fête de la lecture et du livre jeunesse de Longueuil; Gilles Brunelle, président du Club Richelieu de Saint-Lambert.

Le Grand Prix du livre de la Montérégie, catégorie Tout-petits, est un concours et la participation y est anonyme . Chaque année, ce prix récompense l’auteur(e) d’un manuscrit s’adressant aux jeunes enfants. Si le manuscrit est édité, il pourra être offert gratuitement aux enfants de 1re année de la Commission scolaire Marie-Victorin qui viennent de milieux moins avantagés. Ce don résulte d’une collaboration entre la maison d’édition volontaire et le Club Richelieu de Saint-Lambert.

Jury du Grand Prix, catégorie Tout-petits :

Ginette Dessureault, fondatrice du prix, auteure et ancienne présidente de l’AAM; Brigitte Lépine, présidente de la Corporation de la fête de la lecture et du livre jeunesse, responsable de l’information et des communications au Regroupement des CPE de la Montérégie; Sylvie Payette, éditrice chez Dominique et compagnie et directrice du magazine Enfants Québec.