Les lauréats des Grands Prix du livre de la Montérégie 2019

 

 

L’Association des auteurs de la Montérégie remettait, mercredi 22 mai, ses Grands Prix du livre de la Montérégie.

Prix Arlette-Cousture

Le lauréat du Prix Arlette-Cousture est Gilles Jobidon avec Le Tranquille affligé publié en 2018 chez Leméac Éditeur. Ce prix est décerné annuellement par l’AAM à l’auteur(e) d’un roman, d’un récit littéraire ou d’un recueil de nouvelles. Le jury a mentionné que « Le Tranquille affligé nous entraîne dans un étonnant voyage au coeur de la Chine enfumée d’opium du 19e siècle. Une narration tout à fait originale, un rythme singulier, des images fortes, un solide bagage historique, des traits d’humour fins et des phrases d’une beauté proverbiale. Un roman exceptionnel. » Membre de l’AAM depuis plusieurs années, Gilles Jobidon est aussi coach littéraire et président du Camp Félix littéraire. Son parcours littéraire est jalonné de prix : son premier roman, La route des petits matins (VLB, 2003), lui a valu le Prix Robert-Cliche 2003, le Prix Ringuet 2004 et le Prix Anne-Hébert en 2005. L’œuvre fut également finaliste au Prix des Cinq continents en 2004. L’âme frère (VLB, 2005), finaliste au Prix des Cinq continents la même année, reçut en 2006 le Grand Prix du livre de la Montérégie, ancêtre du prix Arlette-Cousture, et le Prix des libraires du Québec. Par la suite, Leméac publiait son roman Combustio (2012), Grand Prix du livre de la Montérégie 2013, puis La petite B. (2015), prix Arlette-Cousture en 2016. Le Tranquille affligé, son cinquième roman, confirme donc la règle en récoltant encore une fois le prix Arlette-Cousture. Gilles Jobidon est aussi l’auteur des récits poétiques Morphoses ( L’Hexagone, 2006) ainsi que d’un recueil de nouvelles intitulé D’Ailleurs, VLB, 2007.

Prix Philippe-Béha

La lauréate du Prix Philippe-Béha est Andrée-Anne Gratton avec L’enfant qui n’avait jamais vu une fleur publié en 2017 aux Éditions de la Bagnole. Ce prix est décerné de façon bisannuelle par l’AAM
à l’auteur(e) d’un album jeunesse. Le jury a mentionné que « L’enfant qui n’avait jamais vu une fleur est un texte doux, poétique, très d’actualité. Il traite d’espoir et de beauté non de la guerre et de sa laideur. Il dévoile également une très belle relation intergénérationnelle entre Samia et Mayi. Cette histoire constitue une excellente ouverture afin d’entreprendre une discussion avec les enfants. » Andrée-Anne Gratton a publié à ce jour près de 40 romans et albums pour les jeunes de 3 à 16 ans. En 1998 paraissait son premier roman, Le message du biscuit chinois, aux Éditions du Boréal. Ce premier tome de la série Hugo a été en nomination en 1999 pour le prix du Gouverneur général en littérature jeunesse. Elle a aussi publié plusieurs romans aux Éditions Pierre Tisseyre, FouLire, Soulières éditeur, et des albums, dont Alexis, chevalier des nuits (Éditions les 400 coups) qui lui a valu d’être finaliste au Prix du livre Mr. Christie 2002. En 2018, L’enfant qui n’avait jamais vu une fleur a remporté en France le Prix Chronos, un prix de lecteurs. Pas moins de 6850 jurés étaient inscrits dans la catégorie CE1 CE2 (l’équivalent des 2e et 3e années au Québec), pour la plupart des enfants, mais aussi leurs accompagnateurs et des personnes âgées.

Prix Essai de la Montérégie

Les lauréats du Prix Essai de la Montérégie sont Marie Diotte, Serge Godin et André D. Beaudoin avec la biographie Gilles Besner publiée en 2016 aux Éditions Margil. Ce prix est décerné à l’auteur de façon bisannuel par l’AAM à l’auteur(e) – ou aux auteur(e)s — d’une biographie, d’un essai, d’un beau livre, d’un récit de voyage, d’un carnet d’auteur. Le jury a mentionné que « le livre Gilles Berner (biographie) nous fait vivre toute une palette d’émotions à travers le parcours d’une vie exceptionnelle. L’écriture fluide, sobre et homogène des trois récits relate des souvenirs en toute tendresse et admiration. L’ouvrage est ponctué de références musicales permettant de saisir la personnalité et la sensibilité de M. Besner. Lecture agréable, réconfortante et accessible. »
Avant la publication de cet essai aux Éditions Margil, Marie Diotte, épouse du défunt Gilles Besner, a publié le roman Les faiseuses de vie (Éditions Maxime 2001), qui célèbre le courage et la détermination de femmes ayant contribué à bâtir une société meilleure. En 2008, le roman La rencontre (Éditions Margil) relate le périple d’une jeune Hongroise, danseuse de ballet, qui émigre à Montréal en 1950. Serge Godin et André D. Beaudoin, amis de Gilles Besner, furent des collègues de la première heure dans la fondation d’UPA Développement international. En 1990, Serge Godin a publié Le parfum de la douleur aux éditions de la Paix. André D. Beaudoin est auteur de romans aux thématiques reliées à l’agriculture. Il a publié des souvenirs de récits de souvenirs de l’Afrique.

Grand Prix du livre de la Montérégie

Le lauréat du Grand Prix du livre catégorie Tout-petits est Pierre Labrie avec Petit Chat Botté. Le Grand Prix du livre de la Montérégie, catégorie Tout-petits, appelle des manuscrits et la participation y est anonyme . Chaque année, ce prix récompense l’auteur(e) un texte s’adressant aux jeunes enfants. Si le manuscrit est édité, il pourra être offert gratuitement aux enfants de 1re année de la Commission scolaire Marie-Victorin qui viennent de milieux moins avantagés. Ce don résulte d’une collaboration entre la maison d’édition volontaire et le Club Richelieu de Saint-Lambert. Le jury a été unanime « sur la qualité du texte, tant pour l’utilisation habile de la répétition. la symbolique des bottes enchanteresses et la fin inattendue insérant de façon touchante un lien intergénérationnel. » Pierre Labrie, auteur jeunesse connu et reconnu, récipiendaire de maints prix, fait ici sa première incursion dans le domaine de l’écriture pour la prime enfance.