Les lauréats des Grands Prix du livre de la Montérégie

Le 30 mars dernier avait lieu le gala de la remise des Grands Prix du livre de la Montérégie au Centre socioculturel de Brossard. L’événement, sobre et de bon goût, s’est déroulé en collaboration avec le Conseil montérégien de la culture et des communications (CMCC). L’Association des auteurs de la Montérégie (AAM) a donc le grand plaisir de dévoiler les noms des lauréats des Grands prix du livre de la Montérégie 2015.

Le Grand Prix de littérature adulte de la Montérégie a été remis à {{Stéphanie Deslauriers}} pour {L’éphémère}, publié chez Stanké.

Le jury a salué l’écriture efficace et les personnages attachants de ce premier roman. Il a apprécié le voyage intérieur du personnage principal, Éva, « tout en rythme, en passant du présent au passé ». L’ensemble de l’œuvre a été qualifié de « direct, sensible et émouvant ».

Stéphanie Deslauriers n’en est pas à ses premières armes en écriture. Auteure du blogue à succès Ensemble, maintenant, elle a collaboré avec La Presse à quelques reprises. Depuis septembre 2014, on peut la voir sur les ondes de Télé-Québec à l’émission Format familial, où elle est chroniqueuse. Elle écrit également au Huffington Post Québec dans la section « Art de vivre ». Psychoéducatrice, elle a publié des livres pédagogiques s’adressant aux jeunes et aux adultes qui les entourent.

Quant au Grand Prix de littérature jeunesse de la Montérégie, c’est {{Pierre Labrie}} qui l’a reçu, pour son livre de poésie {Un gouffre sous mon lit}, publié chez Soulières éditeur.

Le jury a été plus que touché : « Un livre d’une grande sensibilité, qui nous émeut profondément. Un thème difficile… mais les mots coulent. Belle prouesse littéraire. Belle écriture, simple…», qui nous rejoint en plein cœur par sa sensibilité.

Pierre Labrie cumule déjà plusieurs honneurs littéraires, lui qui, entre autres, a remporté le Prix littéraire des enseignants AQPF-ANEL – catégorie poésie en 2013 (Nous sommes ce continent, Soulières éditeur) et deux fois les prix Rina-Lasnier (2011-2014) pour Mémoires analogues et Ajouts actuels aux révélations (Éditions Trois-Pistoles). L’auteur a codirigé une petite maison d’édition artisanale, Les éditions Cobalt, et il a été président de la Société des écrivains de la Mauricie ainsi que coordonnateur à la programmation pour le Salon du livre de Trois-Rivières.

Le Grand Prix album jeunesse de la Montérégie est allé à {{Nathalie Ferraris}} pour {Monsieur Tralalère}, publié aux éditions Fonfon.

Ici, c’est le vocabulaire, les différentes répétitions et l’histoire touchante qui ont conquis le jury. La présentation poétique des saisons et du quotidien a aussi pesé dans la balance pour cette œuvre qui s’adresse aux tout-petits.

Détentrice d’un baccalauréat en Études françaises et d’une scolarité de maîtrise spécialisée en littérature jeunesse, Nathalie Ferraris a travaillé en librairie, dans des maisons d’édition et chez un distributeur de livres. Depuis 2007, l’auteure se consacre à l’écriture et fait de nombreuses tournées dans les écoles. Elle adore rencontrer les enfants pour échanger avec eux et pour parler de son métier d’écrivain.

{{{Les jurys}}}

Les délibérations des jurys, pour les trois prix, se sont faites sous la coordination de madame Linda Moisan, Chef de division à la Bibliothèque Raymond-Lévesque. Par catégorie, les jurés étaient :

-* Littérature adulte : Linda Moisan, bibliothécaire et chef de division, Marie-Paule Villeneuve, écrivaine, et Michel Jean, journaliste et écrivain.
-* Littérature jeunesse : Yvon Paquin, bibliothécaire, Josyane Girard, libraire, et Kees Vanderheyden, écrivain pour la jeunesse.
-* Album jeunesse : Sophie Royer, bibliothécaire, Nathalie Tremblay, libraire, et Ève Christian, critique littéraire à Radio-Canada.

Stéphanie Deslauriers, Pierre Labrie et Nathalie Ferraris, les trois lauréats apportent un souffle nouveau à la littérature montérégienne et l’AAM est heureuse de les compter parmi ses membres.

L’AAM a profité de l’événement pour célébrer trois nouveaux membres honoraires. Il s’agit des auteurs Pauline Gill, Arlette Cousture et Yves Beauchemin.

{{{L’Association des auteurs de la Montérégie (AAM)}}}

Les écrivains de la région ont créé l’Association des auteurs de la Montérégie (AAM) en 1996 par besoin de services professionnels, afin de promouvoir la littérature, de stimuler la vie littéraire du territoire, de représenter ses membres auprès des décideurs publics, des bailleurs de fonds, des médias et de l’ensemble des intervenants du monde de l’édition, sans oublier le plaisir de se regrouper et d’échanger sur leur art. L’organisme à but non lucratif regroupe 150 membres répartis dans la grande Montérégie.

—-

Cette année, l’AAM s’est associée au Conseil montérégien de la culture et des communications (CMCC) afin d’offrir un gala de remises de prix, pendant lequel le CMCC a remis les Prix relève du CMCC et Prix du CALQ – Créateur ou créatrice de l’année en Montérégie.