Les villes de l’île Perrot et la MRC de Vaudreuil-Soulanges unissent leur voix pour le développement du Parc historique de la Pointe-du-Moulin

Mmes Manon Trudel, mairesse de Terrasse-Vaudreuil, Marie-Claude Nichols,
mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot et Géraldine T. Quesnel, présidente du comité culturel de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et mairesse de Les Cèdres ainsi que MM. Yvan Cardinal, maire de Pincourt, Marc Roy, maire de L’Île-Perrot et Michel Bourbonnais président de la Société de développement du Parc historique de la Pointe-du-Moulin (SDPHPM), ont annoncé aujourd’hui leur ferme intention de s’impliquer activement au cours des prochaines années à la consolidation et au développement du Parc historique de la Pointe-du-Moulin.

La SDPHPM a été créée en mai 2008 suite à la mobilisation et la concertation d’acteurs culturels, économiques, municipaux et touristiques de Vaudreuil-Soulanges ayant à coeur de redynamiser le Parc historique de la Pointe-du-
Moulin dont la ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, l’Association des gens d’affaires de l’île Perrot, la Fondation Sainte-Jeanne-de-Chantal, le Centre Notre-Dame-de-Fatima et le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges. Cette organisation s’est donnée comme mission d’assurer la gestion et l’animation du Parc en offrant des activités variées favorisant la découverte de son patrimoine historique et naturel, pour la population locale, régionale et de l’extérieur, le tout dans un contexte de développement durable au profit des générations futures.

Le Parc historique de la Pointe-du-Moulin, porte d’entée de la région de Vaudreuil-Soulanges :
– possède deux bâtiments. Un moulin à vent et une maison du meunier reconnus comme des biens historiques classés tant au provincial qu’au fédéral,
– est une icône culturelle, économique et touristique pour l’île Perrot et la région de Vaudreuil-Soulanges,
– est un lieu de rassemblement champêtre qui augmente considérablement la qualité de vie des familles de l’île et de la région et
– possède, par la gestion d’une offre de service faite par la SDPHPM, une programmation d’activités et d’animations variées qui rejoint les familles élargies d’aujourd’hui et celles des générations futures.

Les efforts déployés par la SDPHPM ont permis d’obtenir plusieurs marques de reconnaissance et de soutien tel que :
– deux reconnaissances au concours des 7 Merveilles de Vaudreuil-Soulanges,
– une reconnaissance d’exploitation et d’animation exclusive sur le site du Parc historique de la Pointe-du-Moulin par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF),
– une augmentation de l’achalandage du Parc de 42 % en 2009 par rapport à 2008 provenant de visiteurs de Vaudreuil-Soulanges et de l’extérieur.

« Nous avons démontré notre leadership à se prendre en main et nous souhaitons que le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et la SODEC, propriétaire du Parc historique, continuent de nous appuyer. Nous ferons donc tourner les ailes du moulin cet été. De plus, nous poursuivrons notre démarche pour obtenir la reconnaissance en muséologie à laquelle le Parc serait éligible », a mentionné M. Bourbonnais, président de la SDPHPM.