L’expérience A144

Il n’y a pas qu’en Montérégie qu’on se penche sur le bien-fondé des relations arts-affaires. D’ailleurs, j’ai beaucoup de coups de cœur à l’international! En attendant de vous faire voyager aussi loin, j’aimerais porter votre attention sur un projet de grande envergure, lancé à Montréal en avril : le projet A144.

Faire tomber les préjugés

Initié par Arts Scène Montréal, cette expérience hors du commun vise à ouvrir le dialogue entre l’art et les affaires. De quelle façon? En créant 72 binômes arts-affaires! Pendant une année entière, 144 jeunes professionnels du milieu des arts et du milieu des affaires sont jumelés afin que chacun apprivoise l’univers de l’autre et puisse en retirer des apprentissages qui renchériront sa pratique quotidienne.

Au cœur de ce projet, il y a également des défis à relever. Il s’agit de situations réelles vécues dans le milieu des arts et dans celui des affaires. Elles sont proposées en réflexion afin qu’en combinant la créativité du milieu des arts à la force analytique du milieu des affaires, les participants trouvent ensemble des stratégies d’intervention.

« Notre » mentor

« Notre » Thérèse David a été choisie pour être l’un des six mentors du projet. Elle parle d’ailleurs de l’expérience comme d’un mariage pour le meilleur et pour le pire : « Il faut avoir l’ouverture d’esprit de marier les deux. Il faut pouvoir accepter l’autre comme il est ».

Lorsque j’ai demandé à madame David pourquoi elle avait accepté de s’engager dans ce projet, elle m’a répondu : « J’ai eu une magnifique carrière avec beaucoup de beaux succès, et je veux à la fin de cette carrière, faire bénéficier les plus jeunes de mes expériences. » Effectivement, lorsqu’on parle d’alliances, madame David est une référence dans le domaine. Elle avoue également avoir été marquée par la passion des gens lors du lancement du 6 avril dernier.

Si l’expérience réussit, nous aurons 144 nouveaux ambassadeurs qui pourront témoigner, en connaissance de cause, des bénéfices de la mise en commun arts-affaires. Le retour du projet est déjà annoncé pour 2017. Aurons-nous des représentants de l’aile sud de la Communauté urbaine de Montréal?

Pour en apprendre davantage sur le projet A144, je vous invite à visiter le www.projeta144.com.

Dans le cadre d’une entente avec le Courrier du Sud, Sabrina Brochu, agente de développement et de services aux membres au CMCC et responsable du projet Arts Affaires Montérégie, publie chaque mois une chronique arts affaires. Avec la permission de l’hebdomadaire, nous les regroupons ici pour consultation. Bonne lecture!